documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Arnaud MAGUET 

Trous Noirs 2007/08/09
Aspirine effervescente sur papier Chromolux noir encadré, 55 x 55 cm chaque
Collections privées


Détail


La beauté, c’est comme l’alcool ou le confort, on s’y habitue, on n’y fait plus attention.
Louis-Ferdinand Céline

Il s’agit d’une série de dessins réalisés d’une manière automatique par les projections d’aspirine produites lors de l’effervescence d’un cachet, la forme du verre restant noir en réserve au centre du motif. Ce sont des dessins de gueule de bois, des images de ce qu’il reste en mémoire, le lendemain matin, de la soirée de la veille. Dans ces repentirs saoulographiques, les lumières, les odeurs, les filles, les disques passés et ceux subis, les promesses enfuies, les dérives et errances, tout cela et le reste est évacué par la bonde sans fond de la mémoire défaillante.
Les Trous Noirs forment une série in progress qui, pendant le temps répétitif de la production, met l’artiste dans le rôle d’un «habitant de l’infra mince fainéant». Chaque dessin, numéroté, est, malgré sa grande ressemblance avec les autres, par le fait du hasard, totalement unique. La série cessera quand cesseront les excès nocturnes de boisson. A.M.


Beauty is like alcohol or comfort, you get used to it, you don’t notice it anymore.

Louis-Ferdinand Céline

This is a series of drawings created automatically by the spattering of effervescent aspirin tablets, the shape of the glass remaining as a black motif in the centre. These are hangover drawings, pictures of what one remembers the next morning from the previous evening party. In these drunken manifestations of remorse, lights, odours, girls, records one has heard or been subjected to, lost promises, moments of drifting and wandering, all this and all the rest disappears into the bottomless plug hole of failing memory.
The Black Holes are a series in progress; during the repetitive time of their making the artist plays the part of an “inhabitant of the lazy infra thin”. Through the workings of chance, each numbered drawing is, in spite of its being very much like the others, completely unique. The series will be over whenever the nocturnal over-drinking ceases. A.M.
Retour