documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Alain DOMAGALA 

Ostanding pedo ParK 2012
Texte, musique et animation en boucle désynchronisés
Réalisé avec la participation de Simon Steiner pour la lecture du texte de Jean Pierre Ostende
Réalisé dans le cadre de la propostion Ekphrasis, COarCO, Marseille
Vue de l'exposition Ekphrasis, COarCO, Marseille, 2012

J’aurai aimé l’oublier pour la décrire ou confier la tâche à JPO, jeune prodige olympique, coureur de fond indoor.
Haut standing pédo ParK
Les quelques marches, l’abrupte rampe dissuasive, l’odeur, les ténèbres, voilà le contexte, presque un frisson. C’est là la langue, le point de départ et l’arrivée. Le texte, il m’a fallu l’entreprendre, le coincer entre le son et l’image. Je n’y serai jamais allé sans Simon, l’entendre pour voir. A l’instar de Roland Barthes, Simon Steiner a vu le langage. Steiner est allemand, «Und gefräßig liefen sie in der Nacht»(1), ça n’est pas une maladie. L’image était présente, un espace clos, un chemin numéroté et autant de portes à ouvrir. Sur la droite, sur la gauche, des figures se faisaient face en musique.
Rendu sur place, il manquait l’habillage, l’ambiance, un rien fiévreux, un soupçon d’angoisse, une saucisse bandée au milieu des barbelés. En projection, une image fixe s’abîme en s’animant sur un flegmatique débit de mots dans un climat kurtweillien. Voici venir le Park.
 

Haut standing pédo park 2012

CAUCHEMAR DE PARENTS SUPPOSANT LA PRÉSENCE DE PÉDOPHILES DANS LE PARC
Au premier plan à droite Crucifixion (bois peint, clous, couronne d'épines).
Au premier plan à gauche et face à la crucifixion une forme cauchemardesque, style image de David Lynch.
Au fond un village de montagne (roche, bois, terre, verre, plastique, végétaux) dont l'originalité n'est pas la première qualité.
Éventuellement présenté avec un dispositif sonore – le groupe Delirium tremens fillette reprenant :
1) Et voraces ils couraient dans la nuit.
2) Une citation de la pièce de DJ Bruegel numéro 1 : L'homme est une saucisse qui rêve.
3) Un mix de Tu t'es vu quand tu n'as pas bu et Le cœur d'une mère est l'asile le plus sûr.
Une mention spéciale pour la performance qui n'a lieu que certains soirs et réunit des non-belles de petite taille de pôle handicap emploi, intitulée Toute personne qui passe l'aspirateur aspire à autre chose et qui nous a tous plongés dans une profonde non-joie.
Jean-Pierre Ostende

 
Retour