documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Solange TRIGER 

Vue de l'exposition Mataram, Natan Art Space, n'Dalem Natan Royal Heritage, Yogyakarta, Indonésie, 2018
 
Mataram 2018
Acrylique sur toile, polyptyque, 230 x 150 cm [x5]
 
 
Yogya 2018
Acrylique sur papier, polyptyque, 25 x 25 cm [x40]
Vue d'ensemble et détails
 

Ma première résidence d'artiste à Surabaya, durant l'été 2011, m'avait fait découvrir toute la splendeur de l'Indonésie. La richesse de la végétation des tropiques, les couleurs de l'architecture, la beauté des formes issues de la technique traditionnelle du batik, l'art indonésien ainsi que les magnifiques peintures traditionnelles réalisées par la grand-mère de l'artiste Koeboe Sarawan qu'il avait eu la gentillesse de me faire découvrir dans son grand atelier à Batu.

À l'issue de cette découverte et à mon retour en France j'ai entrepris des recherches qui m'ont permis de transposer dans ma peinture le principe du dessin par la réserve et de créer de très grands formats mettant en valeur des compositions aux motifs végétaux complexes. J'ai ensuite entrepris, toujours sous l'influence du batik, des peintures où dialoguent fond figuratif et oblitérations de motifs abstraits.
Les formes du batik, dont certains motifs issus du monde figuratif sont stylisés puis répétés pour être reproduits, se confrontent de façon unique et originale à celles issues des évolutions de la figuration moderne de l'art européen, des Nabis à Matisse. Unique lieu ou presque de la représentation sur des éléments du quotidien, le batik, source inépuisable d'inspiration, de création et de réflexion s'inscrit désormais au centre de ma démarche artistique picturale.

J'ai eu la chance de renouveler cette aventure indonésienne en août 2018 à Yogyakarta grâce au soutien de l'Institut Français Indonésien, et de la poursuivre avec intensité au n'Dalem Natan Royal Heritage, au cœur du quartier historique de Kota Gede, chez Ita et Nasir Tamara.

Le lieu d'exposition et son jardin ont orienté ma proposition organisée en 5 grandes toiles libres présentées côte à côte, sur lesquelles est venue s'inscrire par le dessin la transcription de la luxuriance végétale du jardin. J'ai rythmé ce grand dessin blanc sur fond bleu par une oblitération rouge qui fait apparaître un motif agrandi choisi dans le vocabulaire de formes du batik. Dans cette composition la transparence de la couleur rouge laisse apercevoir le dessin initial et le processus de création.
Ce travail est un double hommage, celui dédié aux artistes de la première modernité occidentale qui ont réinventé une écriture stylisée d'un exotisme végétal : Gauguin, le Douanier Rousseau, Matisse ; celui adressé à la splendeur et à l'imagination décorative de l'histoire indonésienne du batik.

La vente aux enchères des peintures organisée par l'Association Satupena (Association nationale des écrivains indonésiens), aura permis de participer à l'aide aux réfugiés de l'île de Lombok frappée par un tremblement de terre en juillet 2018.
Le Royaume de Mataram (VIIIe-XIe siècle) évoqué par le titre de l'exposition et des peintures, se situait au centre de l'île de Java.

Solange Triger
Yogyakarta, Java - Août 2018

 
Retour