documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Mathieu SCHMITT 

OuiJa 2013
Bois, vérins, électronique, diamètre 2m, hauteur variable

Le plateau en bois repose sur trois vérins électriques commandés par un Arduino. Ce dernier interprète les signaux radio captés sur la fréquence Jurgenson (1485kHz), qui est la fréquence sur laquelle Friedrich Jurgenson aurait enregistré le plus de messages de personnes défuntes. Par son propre poids et selon l’inclinaison du plateau, le bras pivote et indique une lettre, un chiffre, “oui”, “non” ou “au revoir”. OuiJa est une sculpture ouverte au messages des défunts, poussant le spectateur curieux à en faire le tour pour déchiffrer un éventuel message.

 
 
Retour