documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Eric DUYCKAERTS 

Between us
Une autre chanson avec vidéo. C’est une chanson dont je me demande si ceux qui ont réussi à se débarrasser de la cigarette comprendront quelque-chose. Les fumeurs de cigarettes, en effet, savent que les briquets jetables sont sujets à une circulation erratique : personne n’arrive à leur attribuer de propriétaire. Ils sont between us (entre nous). C’est à ce titre paradigmatique que le Lighter (le briquet) figure en premier dans la chanson. Tout le reste est à l’avenant. Avec quelques exceptions, histoire de confirmer la règle. On termine par Love (l’amour), pour conclure qu’on n’en sait pas plus à ce propos qu’à celui des propriétaires de briquets jetables, même si je soupçonne que ce n’est pas la même chose.
La vidéo alterne des images prises dans mon atelier en plein déménagement et des images du chanteur dans le studio
d’enregistrement. J’hésite à dire que ce chanteur, c’est moi. Mais je suis bien obligé de le reconnaître.
Autour de cette vidéo gravitent des dessins sur paper-board, des pastels, des travaux d’infographie qui reprennent des détails des dessins inspirés par la chanson.
L’ensemble a été conçu à l’occasion d’une invitation d’Albert Baronian, à Bruxelles, et de mon déménagement de Paris vers Nice. Albert et Nice ont beaucoup de charme. Assez différents cependant.

Another song with video. Where this song is concerned, I wonder if those who have managed to give up smoking will understand anything. Cigarette smokers actually know that throwaway lighters tend to travel around erratically. Nobody manages to attach an owner to them. They are between us. The Lighter features in pride of place in the song in a paradigmatic way. All the rest is in keeping. With one or two exceptions, it’s all about confirming the rule. We finished with Love, concluding that we don’t know any more about this than we do about the owners of throwaway lighters, even though I suspect that it’s not the same thing.
The video alternates pictures taken in my studio when I was in the throes of moving with pictures of the singer in the recording studio. I hesitate to say that this singer is me. Yet I have no option but to acknowledge as much.
Gravitating around this video are drawings on paper-board, pastels, and computer graphics which borrow details of the
drawings inspired by the song.
The whole thing was devised both in answer to an invitation from Albert Baronian, in Brussels, and to mark my move from Paris to Nice. Albert and Nice both have lots of charm. But they’re quite different, too.


Between us 2001
Vidéo, 4 mn
Voir un extrait (vidéo 4,7Mo)

Retour au menu video