documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Gilles DESPLANQUES 

Un casque bleu à Mont-Dauphin 2012
Le projet se propose de revisiter le patrimoine militaire de Vauban et plus largement l’imaginaire collectif de la guerre par la présence incongrue d’un Casque bleu dans le fort de Mont-Dauphin.
L’histoire de ce soldat est relatée dans un film, Blue border, présenté dans l’Arsenal militaire. Des traces du passage du soldat sont visibles dans l’enceinte de la citadelle : le campement où il séjourna le temps du siège, la caisse de vivre que les Nations Unies lui envoyèrent, encore suspendue au clocher de l’église et une guérite devant la Porte de Briançon.
Ces installations revisitent et détournent les archétypes de la guerre et puisent dans les images qu’elles véhiculent quotidiennement par la télévision mais aussi à travers la littérature, le cinéma, les jeux vidéos, etc…
Ce projet a été réalisé dans le cadre de l’exposition« QUATRE » Parcours d’art contemporain à ciel ouvert, organisé par l’association Voyons Voir pendant l'été 2012 sur 4 communes du Briançonnais.


The project offers to reinterpret the Vauban military heritage and to a large extent the collective imaginary about the war by the incongruous presence of a UN soldier in the Mont-Dauphin fort.
This soldier’s history is recounted in a movie, Blue border, shown in the Arsenal. Some traces of his stay are visible within the surrounding walls of the citadel: the camp where he used to live during the siege, the supplies box sent by the United Nations army, still hung up to the steeple, and a sentry box just in front of the Porte de Briançon.
These installations reinterpret and hijack the archetypes of the war and get deeply from the images daily spread by television, but also by literature, cinema and video games…

 
Photographies Thibaut Durand
 

Blue Border 2012
Projet a été réalisé dans le cadre de l’exposition QUATRE Parcours d’art contemporain à ciel ouvert, Voyons Voir, 2012

 

Retour