documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Gilles DESPLANQUES 

Le Km0 du monde 2014
Sculpture 1%, Collège Vieux Port, Marseille
Structure inox, Collecteur électrique tournant (cuivre et plastique), ordinateur, écran, connexions électriques multiples, gravure laser
 
Le Km0 du monde 2014
Sculpture 1%, Collège Vieux Port, Marseille
Structure inox, Collecteur électrique tournant (cuivre et plastique), ordinateur, écran, connexions électriques multiples, gravure laser


Cette œuvre à été réalisé en collaboration avec Ivan Chabanaud, Julien Marro, Olivier Nattes et Damien Sorrentino

Le contexte
Lors de la visite du collège Vieux-Port, j’ai ressenti une sensation d’enclavement due aux immeubles qui encerclent le collège. un sentiment paradoxal.
Le collège, qui est au centre historique de la cité antique, à la pointe du plus vieux quartier de Marseille, à 100m du port et 200m de la rade qui ouvre sur la Méditerranée, ne bénéficie d’aucune vue et se retrouve donc enclavé au milieu des tours construites après la guerre. Ma première réaction a été de chercher comment redonner aux enfants cette vue. C’est ainsi qu’est née l’idée d’un périscope.
L’autre donnée déterminante, c’est la mission spécifique du collège auprès d’enfants issus de nombreuses origines géographiques (près de 30 nationalités différentes). Dont parmi eux des primo arrivants, avec les difficultés d’adaptation que cela peut provoquer d’être déraciné et déboussolé.

Le kilomètre 0 ou le centre du monde.
Le principe de ce périscope est de pouvoir parcourir le monde dans toutes les directions à partir du centre du collège défini comme étant le kilomètre 0 et donc le centre du monde.
L’idée du kilomètre 0 prend évidemment tout son sens historique et symbolique sur le site du collège qui est bâtie sur le cœur de la ville antique comme en témoigne les restes du théâtre au centre de la cour.

Utilisation du périscope
Le périscope est installé sous le préau au centre du collège comme une table d’orientation. Sur une carte cylindrique graduée de 0 à 360°, sont gravées toutes les capitales du monde, le pays correspondant et la distance qui nous sépare de ce point sur une échelle de 0 à 20000km (l’antipode du collège). Ces villes sont indiquées dans l’axe de leur position réelle à la surface du globe.

Un enfant qui plongera son regard dans le périscope, pourra faire un survol virtuel grâce à une poignée qui lui permet d’avancer ou de reculer vers la direction indiquée.
En tournant le périscope vers la gauche ou la droite, suivant les degrés indiqués, il se déplacera à la surface du globe librement. Quelque soit l’endroit où il se trouve, s’il actionne la poignée en sens inverse, il reviendra toujours sur Marseille au centre du monde.

Une application unique spécialement conçue pour le collège
A partir du logiciel libre et gratuit SDK Worldwind, l’équivalent de Google earth mais réalisé avec les images satellites de la NASA, le développeur Ivan Chabanaud a créé une application spécifique pour le périscope. Ensemble nous avons pensé l’interactivité du dispositif qui permet aux enfants de survoler la planète. Il est possible, grâce à une application simple d’utilisation développée spécifiquement, de marquer de nouvelles villes ou régions sur le globe, dans le cadre d’un exercice en classe, avec tout professeur ayant envie de s’en servir, en rapport avec le programme pédagogique.

Retour