documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Julien CLAUSS 

Walk In Music 2015
Sculpture sonore, dispositif cinéplastique pour promeneur et radio
Emetteurs FM de petite puissance, lecteurs audio, batteries, radios portables


Walk In Music est une variation de l'oeuvre Drive In Music de l'artiste Américain Max Neuhaus dont elle reprend le principe. En 1967, Max Neuhaus dispose 20 émetteurs FM accordés sur la même fréquence le long de Lincoln Parkway à New York. Chaque émetteur joue une partie d'une pièce sonore composée spécifiquement. La pièce se traverse en voiture et s'écoute avec l'autoradio. Elle a été montrée durant deux années lors de sa création et n'a jamais été réactivée.

Dans Walk In Music, onze émetteurs FM diffusent sur la même fréquence les fragments d'une pièce sonore. L'auditeur part en ballade avec une radio préalablement accordée sur la bonne fréquence. Sur cette fréquence, il recevra le signal des différents émetteurs, en fonction de sa proximité à chacun.
La pièce n'a pas de durée propre. Des radios sont mises à disposition du public.
Chaque émetteur diffuse un fragment d’une pièce sonore créée pour le site. Les fragments sont composés à partir de sons provenant de l'univers sonore spécifique de la radiodiffusion : fréquences, voix, interférences, bulletin météorologique, numbers stations ( stations mystérieuses émettant des messages codés en bout de bande sur les ondes courtes), radio naturelle (ondes électromagnétiques de très basses fréquences provenant de l'activité solaire et des variations de la magnétosphère terrestre...).
Dans cette pièce, le son entretien un rapport de premier plan avec le paysage. Les séquences sonores sont étales et présentent un caractère de permanence, sans début ni fin. Les mouvements harmoniques, les micro-rythmes et l'occurrence des évènements qui les animent sont composés de façon à rentrer sans répit en prise avec les états et les mouvements du paysage.

Le premier lieu de l'écoute radiophonique en mouvement est la voiture. L'expérience de l'écoute y fusionne avec celle du déplacement. Historiquement antérieur aux supports de musique mobiles (K7, CD, mp3), la radio a offert la première possibilité de voyager en musique et s'est rapidement imposée comme un organe quasi indispensable de l'auto-mobilité. Elle s'est fait une place dans la voiture comme un des nombreux ensembles techniques qui la constituent, au même titre que le pare-brise ou les suspensions.

Sortie du véhicule, transportée à la main et écoutée en marchant en pleine nature, la radio regagne son autonomie. Sa nature apparait d'une façon plus sensible, l'espace naturel révèle sa fonction de récepteur, d'outil à percevoir l'invisible. La radio devient un instrument de lecture et de compréhension de l'environnement, elle crée des liens entre paysage visible et invisible au gré de la traversée des zones couvertes par les émissions.

 

 
 
 
Retour