documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Pierre-Laurent CASSIÈRE 

The blue Ray 2011
- Un mouvement inframince étendu.
- Une analogie cinétique entre événements sonores et lumineux.

The blue Ray 2011
Dispositif sonore / cinéma élargi
Dimensions variables
Laser, pieds de micro, brumisateur à ultrasons, eau, électronique, caisson basses fréquences

Dans une pièce sombre, un nuage artificiel module l'intensité d'un laser qui, en retour, lit la brume et transforme ses variations de densité en un signal audio. Une fois filtré et amplifié, le son obtenu devient un bruit de basses fréquences puissant synchronisé avec les mouvements de lumière le long du rayon. Le nuage et ses subtiles turbulences aléatoires deviennent à la fois l'écran et la bande son analogique de la projection.

Tout le dispositif est basé sur la technique cinématographique du son optique analogique, inventée à la fin des années 1920.
Le minuscule système destiné à la lecture du son optique dans les projecteurs 35mm est ici considérablement étendu grâce à l’usage du laser et à la conception d’une cellule spécifique. La bande son de la pellicule est remplacée par un nuage artificiel dont les variations chaotiques deviennent génératrices de bruit.






Les bandes-son optiques analogiques de cinéma, ici représentées en bordure d’une pellicule de film, sont de deux types : densité variable (gauche) et largeur variable ou forme d’onde (droite).
Le nuage de brume opère à la manière de la première en altérant l’intensité lumineuse du laser captée au niveau de la cellule.

Retour