documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Pierre-Laurent CASSIÈRE 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

We Are Sitting in a Room 2005
(d'après Alvin Lucier)
Bande sonore pour expérimentations acoustiques, Nice, Juin 2005.

Avec les voix de (par ordre d'apparition): Simon Chapman, Tristan De Bartolo, Pierre-Laurent Cassière, Djonam Saltani, Nina Souquet, Emilie Pischedda, Mylène Garreau, Valentin Souquet, Jeanne Granger.



Matériel nécessaire:
- 1 microphone
- 2 lecteurs-enregistreurs (ou un ordinateur capable de jouer et d'enregistrer en même temps)
- un haut-parleur amplifié

Choisir une pièce aux qualités acoustiques souhaitées (Diligence a choisi ici l'espace de son atelier de travail - la Sous Station Lebon - qui dispose d'une réverbération très marquée).
Brancher le microphone en entrée du lecteur-enregistreur n°1 (ou de l'ordinateur).

A la sortie du lecteur-enregistreur n°2 (ou de l'ordinateur) brancher le haut-parleur amplifié.

Lire ce texte ou n'importe quel autre :

Nous sommes assis dans une pièce. Vous-même êtes peut-être dans cette pièce maintenant, ou peut-être dans une autre.
Nous enregistrons le son de nos voix prononçant ce texte et nous allons le rejouer dans l'espace encore et encore, jusqu'à ce que les fréquences résonnantes de cette pièce se renforcent elles-mêmes et que le langage devienne incompréhensible. Ce que vous allez entendre sera l'ensemble des fréquences naturelles de résonance de l'intérieur de la pièce, articulées par nos paroles.
Nous ne voyons pas tellement cette activité comme la démonstration d'un phénomène physique mais plutôt comme une rencontre avec l'acoustique de notre espace de travail, passant par l'élimination de toutes les irrégularités sonores que pourrait contenir notre discours.

Enregistrer la voix via le microphone sur le lecteur-enregistreur n°1 (ou l'ordinateur).

Rejouer cet enregistrement dans le même espace avec le lecteur-enregistreur n°2 (ou l'ordinateur) via le haut-parleur amplifié et enregistrer cette seconde génération via le microphone sur le lecteur-enregistreur n°1 (ou l'ordinateur).
Continuer le processus sur plusieurs générations, jusqu'à ce que plus aucun mot ne soit audible.
Toutes les générations éditées par ordre chronologique sur un seul support constituent la bande sonore finale qui donnera lieu par la suite à des expérimentations acoustiques sur différents modes de diffusion.

Retour