documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


 BERDAGUER & PÉJUS 

 
 
 
 
&, Le parvis centre d'art contemporain, Tarbes, 2004
 

 
Maison close 1998
Tirages numériques contrecollés sur dibond, 84 × 120 cm

Les maisons closes parlent d’architecture en la réduisant à une pure enveloppe par la négation de ses fonctions premières d’habitabilité. La dimension sculpturale produite par l’obturation des accès et ouvertures théâtralise le refus de faire coïncider le fond et la forme. Les maisons closes posent une dichotomie propre à l’architecture entre ses fonctions d’usage et d’enveloppe, entre l’espace privé et l’espace social.
 
Neurodomotique 1999
Tirages numériques, 84 × 120 cm

Projets architecturaux élaborés à partir de données fournies par le neurologue Jean-François Chermann sur six pathologies cérébrales entraînant des modifications de la perception spatiale: héminégligence, simultagnosie, extension du moi, délire spatial, Alice aux pays des merveilles, amnésie topographique.
 
7e continent 2001
Demi-sphère en plexiglas, dispositif électronique, câble électrique, Ø 320 cm
Collection Centre Georges Pompidou, Paris
Photographie Aurélien Mole

La partie centrale de l’installation 7e continent est constituée d’un programmateur électronique et de lampes fluorescentes générant de manière artificielle le spectre lumineux journalier. À partir de 3 500 lux, la lumière apporte un bienfait supplémentaire: l’arrêt presque total de notre production de mélatonine, somnifère naturel que sécrète la glande pinéale lorsque nous sommes dans l’obscurité.
 
Morphine landscape 2002
Bois, peinture, éclairage, plexiglas, patchs de morphine, 650 × 800 cm
Photographie Robert Falkowski

Les ondulations du paysage offrent une multitude de positions possibles pour le corps. Affleurant à la surface de l’installation, de la morphine est diffusée par une série de patchs transparents auxquels le promeneur peut venir se «connecter», devenant ainsi élément du paysage.
 
Traumathèque 2002
2 sièges bulles en plexiglas, Ø 110 cm, lecteur CD, casque, vidéoprojecteur, magnétoscope, cassettes VHS
Collection FRAC PACA

Dispositif d’enregistrement et de stockage des traumas par l’intermédiaire de cassettes vidéo. Ce dispositif propose au spectateur d’expérimenter une technique d’autohypnose consistant à enregistrer mentalement le récit d’un traumatisme afin d’en atténuer la charge affective. La Traumathèque inverse les phénomènes de transfert, comme s’il y avait un retournement des pouvoirs: ce ne sont plus les films qui influent sur notre psyché, ce sont nos psychés qui génèrent les films.
 
 
Anesthetic landscape 2003
Bois, ouate, 4 plateformes, 180 × 220 cm, trois aquariums en plexiglas, Ø 55 cm, poissons combattants, dispositif sonore, éléments disponibles sur les plateformes: boules Quies©, pommade et patchs anesthésiants décontractants, masque pour les yeux
Photographies Olivier Dancy

Aménagement d’un ensemble de cellules dans lesquelles sont installées des plateformes recouvertes d’ouate, où sont disposés divers objets et substances permettant de plonger le visiteur dans un état de veille. L’ensemble de l’architecture vibre sur un rythme cardiaque très lent.
 
Junkutopie 2003
3 impressions numériques, 226 × 120 cm, 160 × 120 cm, 160 × 120 cm
Collection FMAC

Les Junkutopies « matérialisent» une histoire parallèle de l’architecture, qui s’écrit avec des projets non réalisés.
 
Divan 2003
Bois, résine, livres de psychanalyse, Ø 180 cm
Collection FRAC Basse-Normandie
Photographie Sandrine Aubry

Mobilier permettant à l’utilisateur de faire un travail introspectif à l’aide d’un ensemble d’ouvrages réunissant l’histoire de la psychanalyse à travers ses figures majeures.

 
Traumatape 2008
3 tirages de photos numériques, 185 × 85 cm chacun
Ensemble des archives de la Traumathèque
Photographies David Gagnebin-de Bons

Ce triptyque clôt à la fois l’œuvre et le format analogique des cassettes VHS.
 
Retour