documentsdartistes.org

ARTISTES
DE A à Z


Jean-Adrien ARZILIER 

Exposition itinérante Kya-kaak-ayk, 2012, Galerie Fiat Panda

Un bouleversement esthétique inopiné à été à l’impulsion du projet Kya-kaak-ayk, projet tout destiné à la galerie Fiat Panda qui présente ses oeuvres de façon nomade sur les barres de toit de la voiture éponyme. En effet, l’idée s’est matérialisée à la considération d’un énorme break Ford, surmonté de trois kayaks de résine verte, garé, un soir dans une rue de Montpellier. La démesure du paquebot Ford, sa masse rejetée vers l’arrière en un long étirement anguleux s’associait étonnamment aux lignes graciles et dynamiques des trois embarcations. Les kayaks ne paraissaient plus alors tels des véhicules à parts entières mais comme des augmentations aérodynamiques à l’automobile. 
Pourtant immobiles, ils formaient avec le break une synthèse étonnante de l’image du mouvement. Puisqu’il était question de produire une oeuvre à l’échelle de la Fiat Panda. Il à fallu en modifier la proportion : la Fiat est exactement d’un tiers plus courte que la Ford. Aussi les kayaks devaient être raccourcis d’un tiers, en conservant cependant la dynamique de leurs courbes. J’ai donc réalisé trois fois deux tiers de bateaux, soit deux kayaks réassociés en trois pirogues. Chacune est réalisée de tronçons de la coque de deux kayaks débités régulièrement. Il en résulte trois formes vertes sanglées ensembles, aux allures d’embarcations renflés. Ces formes évoquent davantage les aléas d’images résultantes d’une compression numérique que les inhérences d’une compression physique.

Voir aussi : galeriefiatpanda.blogspot.fr

 
 
 
 
Retour